Haut-Douro

Le Haut-Douro est une région située au nord-est du Portugal et subdivisée en 3 zones : le Baixo-Corgo, le Cima-Corgo et le Douro Superior. Il y a un total d’environ 33 000 vignerons dans la région du Douro dont 80% possèdent moins de 0,5 hectares.

Le Baixo Corgo, malgré sa petite taille, est le plus grand site de concentration en viticulture, avec 33% de surface cultivée (environ 14 500 hectares de vignes). En effet, cette zone est à l’origine historique de la viticulture dans le Douro puisqu’elle était facilement accessible par voie navigable du point de production au point d’expédition plus en aval.

Le Cima Corgo est le cœur de la région viticole avec environ 20 000 hectares de vignes. Cette zone nous offre les vins de Porto dont les noms et les marques sont les plus reconnues et les plus belles quintas présentes.

Le Douro Supérieur représente la plus petite partie viticole de l’immense zone du Douro car seulement 10000 hectares sont utilisés pour la viticulture.Haut-Douro

 Marcos Pombalinos

En 1756, le Haut-Douro devient la première région délimitée et réglementée du monde. Le marquis de Pombal, à l’initiative de cette loi, fait installer 201 stèles en granit pour délimiter physiquement la région du Haut-Douro. En 1761, 134 autres stèles seront installées pour un total de 335 stèles de granit appelées « marcos pombalinos ». Le 10 mai 1907, en vertu du décret signé par John Franco, la région délimitée est de nouveau définie, s’étendant vers le Douro Supérieur (plus à l’est). 


Haut-Douro UNESCOLa région viticole du Haut-Douro est une zone particulièrement représentative du paysage qui caractérise la vaste région du Douro, la plus ancienne région viticole réglementée du monde. Le paysage culturel du Haut-Douro est d’une authenticité et d’une intégrité sans pareil. Le caractère unique du territoire, la relation naturelle de la culture du vin avec les oliviers et les amandiers, la diversité de l’architecture locale ainsi que le travail remarquable accompli par l’homme dans la construction de murs en schiste prolongeant les pentes sont autant de critères qui ont permis à L’UNESCO de reconnaître la région viticole du Haut-Douro au patrimoine mondial le 14 décembre 2001.

Publicités